• Lisa STELLA

Le Tarot de Marseille revisité par Fréderic AGIG

Présentation de l’auteur :

Frédéric AGIG est un tatoueur qui exerce à Paris et qui propose ce jeu aux éditions Arcana-Sacra.

Ninon Velvet Paws, Art-thérapeute de formation qui a rejoint d’Editeur l’Alliance Magique en tant que Directrice de Collection Tarots & Oracles a contribué à ce jeu en proposant des interprétations.




Le packaging : les cartes sont de très bonne qualité et une peu plus grande que le Grimaud. Elles sont assez épaisses et glissent facilement lorsqu’on les mélange. Le dos des cartes permet une lecture endroit/envers. Sur le verso la forme des mains est un peu étrange pour moi, dans la façon dont elles sont dessinées. Elles évoquent peut être des mains qui mélangent les cartes.

La boite qui contient les cartes est en carton rigide de très bonne qualité, j’aimerais retrouver la même chose pour mon tarot de Marseille chez Grimaud !

Le livret d’accompagnement propose une brève introduction puis 1 page avec photo en noir et blanc est dédiée à chaque arcane majeur. Il n’y a pas d’interprétation sur le sens renversé de la carte. Ensuite on trouve 3 mineurs par page pour finir par la présentation d’un tirage en croix.




Les cartes : l’auteur est parti d’un tarot de Marseille celui de Conver, qu’il a revisité sur plusieurs plans. D’abord les couleurs : l’auteur a utilisé pour toutes ses cartes le noir et les 3 teintes élémentaires le Cyan, le Magenta, et jaune pur. Les couleurs sont disposées par touche sur la carte. Lorsqu’on a l’habitude du tarot de Marseille et que l’on associe certaines caractéristiques à la couleur utilisée on ne retrouve pas les codes que l’on connait. J’aurais bien aimé que l’auteur indique quelles sont les règles qu’il a utilisées pour colorer certaines parties de la carte et pas d’autre. Par ex. il a coloré systématiquement les joues de tous les personnages pourquoi ?



Ensuite les dessins : les dessins sont rafraichissants, assez simple, et certains personnages comme la Tempérance sont assez hypnotique à regarder. Et même si on retrouve le tarot de Marseille, il y a certaines cartes qui perturbent le fana du Marseille, car par moment, on voit certains détails issus du Riders et d’autres issus d’une création pure et simple. Ex. le Mat est celui du Rider Waite, tandis que les Mineures sont celles du Marseille. La Papesse est aussi celle du Rider avec la Lune à ses pieds et le symbole sur sa tête. L’impératrice est celle du Marseille mais l’auteur a rajouté une lune à son pied et elle est devenue un ange. L’empereur est celui du Marseille avec le bras gauche qui tient le sceptre au lieu du droit. Le Pape est une création pure, tandis que L’amoureux et le Chariot sont assez fidèles au Marseille….

Il y a aussi certains détails qui ne correspondent pas aux significations des cartes du Marseille : ex. La Justice. Dans le Marseille, elle vous regarde en face, car cette carte demande un travail sur soi de compréhension de ce que l’on est vraiment en ouvrant grands les yeux. Ici elle porte un bandeau. L’Arcane sans nom, porte ici un nom comme sur le Rider


Les regards : lors d’une lecture avec le Tarot de Marseille, faire attention aux regards est très important, ici les regards ne suivent pas ceux du tarot de Marseille. C’est assez flagrant avec l’Impératrice et l’Empereur.



Les mineures : déjà qu’avec le Marseille ce n’est pas forcément simple, ici Frédéric Agid a un peu complexifié la chose. En effet, les mineures de type Marseille ne portent pas de numéros. Il faut donc compter sur la carte le nombre d’objets, mais en plus pour définir le sens impossible. On devra si on fait un tirage endroit/envers mettre une marque sur les cartes.

Globalement les mineures sont beaucoup plus simples que celle du Marseille, où il y avait des fleurs, des courbes. Etant donné que le jeu initial de Fréderic Agid ne comportait que les majeures, les mineures ayant été faites ultérieurement, elles donnent l’impression que l’auteur y a passé nettement moins de temps.

A noter que les Epées sont représentées sous forme de poignards.

En conclusion, le jeu est pour vous si vous aimez les graphismes des majeurs et si vous n’êtes pas encore trop formaté Marseille sur les aspects couleurs et regards.



© by Lisa Stella.

  • Facebook Clean